Artiste plurielle originaire des Caraïbes, Marielle CAFAFA intervient en tant que chef d’orchestre au sein du projet DEMOS (Dispositif d’Éducation Musicale et Orchestrale à vocation Sociale) initié par la Philharmonie de Paris. 

 

Pianiste depuis toujours, danseuse-née, c’est à l’âge de 10 ans, en Guadeloupe, que naît spontanément sa vocation de chef d’orchestre, une vocation aussi discrète qu’inextinguible.


Rigoureuse, déterminée et dotée d’une grande force de travail, elle effectue de brillantes études, durant de longues années, au Conservatoire (Haute École de Musique de Genève, Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris) et à l’Université (Agrégation de Musique, Doctorat de Musicologie de l’Université Paris-Sorbonne), parallèlement à une formation professionnelle en pédagogie à la Ville de Paris (Certificat d’Aptitude Pédagogique).


Sa soif d’apprendre l’amène à étudier le piano (classique et jazz), la flûte traversière, le chant lyrique, la direction de chœur et la direction d’orchestre, parallèlement à son cursus dans les classes d’histoire de la musique, d’analyse musicale, d’organologie, d’harmonie, de contrepoint Renaissance, d’orchestration, d’acoustique musicale, d’ethnomusicologie et d’iconographie musicale. 


Après ses premières années d’études à l’école de musique Robert Mavounzy/ Armand Siobud à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), elle fréquente de nombreux conservatoires franciliens en vue d’asseoir sa formation (Conservatoire International de Paris, conservatoires municipaux des 9e, 17e, 18e et 19e arrondissements de Paris, Conservatoire de Saint-Denis et Conservatoire « Erik Satie » de Bagnolet). Soucieuse d’apprendre encore et encore, elle enrichit son savoir-faire lors de nombreuses masterclasses en France et à l’étranger (Allemagne). 

 

Au fil des ans, tout en poursuivant ses études, elle exerce différents métiers, d’abord à la Philharmonie de Paris (agent de surveillance au Musée de la musique puis guide-conférencière) puis dans le milieu de l’enseignement (professeur de la Ville de Paris, professeur de chant choral au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise, professeur de chant choral au Centre des arts de la scène à Paris, Conseillère aux études au Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt, directrice du département de musicologie de l’Université de Rouen, etc.). Depuis plusieurs années, elle se consacre à l’enseignement supérieur, d’abord à l’Université Paris-Sorbonne où elle enseigne la direction de chœur et l'histoire de la musique du 19e siècle (2010-2013) puis à l’Université de Rouen Normandie où elle enseigne le chant (depuis 2013) et à l’Université de Lorraine où elle contribue à la formation des candidats à l'agrégation de musique (2021-2022).

 

Musicienne, danseuse, styliste et esthète à chaque instant, Marielle CAFAFA est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages (Le chant à bouche fermée. Typologie des techniques, 2012 ; La chanson polyphonique française au temps de Debussy, Ravel et Poulenc, 2017). Son prochain ouvrage porte sur le lien entre le traitement instrumental de la voix, l’art de l’indicible et l’expression des émotions.


Parmi ses particularités, son approche humaniste, fluide et souple de l’interprétation des œuvres musicales, de même que sa vision singulière, plurielle et humaniste du métier de chef d’orchestre. 


Aux côtés de plusieurs personnalités du monde de la musique (directeurs d’opéras, chefs d’orchestre, chanteurs lyriques) dont la cantatrice Patricia Petibon, elle siège, en tant que chef d’orchestre, au jury du concours international de chant « Les Grandes voix lyriques d’Afrique » organisé par l’ONG Women of Africa présidée par Patricia Djomseu, ce qui lui donne l’occasion d’encourager, de soutenir et de conseiller de jeunes chanteurs issus d’Afrique et de la diaspora africaine.


En décembre 2019, son parcours d'excellence est récompensé par le prix « Talent de l’Outre-mer » remis par Madame la Ministre des Outre-mer. Depuis, plusieurs articles de presse et plusieurs reportages TV et radio lui sont consacrés (France 3, portail des Outre-mer de France Télévisions).

Un film documentaire retraçant son parcours sera diffusé sur France 3.